Quels sont les équipements obligatoires à vélo ?

  • par
équipement obligatoire à vélo

Le vélo est un mode de déplacement doux et écologique qui séduit de plus en plus les Français. Les cyclistes partageant la route avec d’autres véhicules, il est important de circuler prudemment. Pour pédaler en toute sécurité, il faut entretenir régulièrement son vélo et se doter de certains équipements obligatoires. En leur absence, le cycliste peut recevoir une amende ou une contravention.


équipement obligatoire à vélo

Les équipements obligatoires du vélo

Les vélos ont l’obligation de comporter un certain nombre d’équipements pour assurer visibilité et sécurité lors des déplacements. Il faut notamment que le cycliste puisse freiner sans effort : c’est la raison pour laquelle le vélo a l’obligation de comporter deux systèmes de frein, un à l’avant et un à l’arrière. Si c’est le rétropédalage qui sert à ralentir, il est tout de même nécessaire que le vélo soit muni d’un système de freinage classique.

Pour être bien visible, le vélo a besoin de plusieurs catadioptres, ces réflecteurs passifs de lumière. On doit en trouver des oranges sur les côtés du vélo et les pédales, un rouge à l’arrière et un blanc à l’avant. Les remorques à vélos sont également concernées si elles masquent les catadioptres du vélo, ou si leur largeur dépasse 1,30 m. Dans ce dernier cas, il faut placer deux catadioptres rouges à l’arrière de la remorque.
Lorsque la luminosité est insuffisante en journée, ou bien la nuit, il est alors obligatoire que le vélo soit équipé d’un feu blanc ou jaune à l’avant, et d’un rouge à l’arrière. Ceci est également valable pour les remorques à vélo. Les feux doivent être de préférence fixes, et non-clignotants. Le feu avant éclaire efficacement sans être éblouissant pour les autres usagers de la route, et le feu arrière doit être visible lorsqu’on utilise le vélo.

Enfin, il ne suffit pas d’être vu, il faut également pouvoir être entendu à vélo. C’est pourquoi il faut équiper ce dernier d’un avertisseur sonore type sonnette, timbre ou grelot. Les autres types d’avertisseurs (klaxon par exemple) sont interdits. Le son doit pouvoir être entendu à 50 m au moins.

Les équipements obligatoires du cycliste

Le cycliste, qu’il soit conducteur ou passager du vélo, doit également porter des équipements obligatoires pour assurer sa sécurité. C’est notamment le cas du casque de vélo qui est indispensable pour les enfants de moins de 12 ans. Il doit être homologué « CE », et ses lanières attachées et ajustées.
Si l’enfant est passager, il est nécessairement assis sur un siège fixé au vélo. S’il a moins de 5 ans, ce siège doit être muni de courroies d’attache et d’un repose-pied.
Pour faire du vélo hors agglomération la nuit ou lorsque la visibilité devient insuffisante, le cycliste est alors obligé de porter un gilet de haute visibilité avec bandes réfléchissantes. Ce dernier devra être homologué et comporté le marquage « CE ».

Ces équipements obligatoires sont idéalement complétés par le port du casque et du gilet de haute visibilité par tous les cyclistes et en toutes circonstances. On peut également y ajouter des réflecteurs de rayons, des bandes réfléchissantes ou des écarteurs de danger pour une sécurité optimale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *