Comment aborder un virage à vélo ?

conseils et astuces pour aborder un virage à vélo

Le virage est l’une des manœuvres les plus techniques dans la pratique du vélo. Pour le négocier de la meilleure des manières, il est important de découper votre mouvement en trois temps bien distincts. Voici comment aborder un virage lorsque vous êtes à vélo.

Les manœuvres à l’approche du virage

Pour bien négocier un virage lorsque vous êtes sur un vélo de route, les gestes dépendent du type de virage, mais également de la technique utilisée. En effet, vous pouvez être confronté soit à un virage lent, soit à un virage rapide.

Avant un virage lent

Lorsqu’il s’agit d’un virage lent, vous pouvez rester assis ou debout, tout en pédalant votre vélo. Une autre technique consiste également à vous laisser rouler. Quelle que soit votre position de départ, vous devez observer le virage en entier. En d’autres termes, vous devez analyser le revêtement d’une part, mais également l’entrée et si possible la sortie du virage, d’autre part.

Tout en gardant les yeux rivés sur la trajectoire, tournez le guidon dans la direction souhaitée en prenant soin de positionner votre corps dans le sens du déplacement. Penchez ensuite légèrement le vélo dans le virage en portant cette fois-ci le regard en direction de la sortie du virage.

Avant un virage rapide

Lorsqu’il s’agit d’un virage rapide, la position de départ est différente. Partez debout, en position active ou en position de base puis essayez de trouver la meilleure trajectoire tout en portant le regard le plus loin possible dans le virage. Pour atteindre la bonne vitesse, vous pouvez soit freiner votre vélo, soit accélérer légèrement.

Les manœuvres à l’entrée du virage

Lorsque vous entrez dans le virage, vous devez rester concentré, car la moindre erreur peut vous faire tomber de votre vélo. Les virages lents sont plus faciles à négocier même si quelques précautions restent de mise. Vous devez ici vous redresser brièvement avant d’attaquer le virage puis, vous laisser « tomber » à l’intérieur du virage. En d’autres termes, il s’agit d’abaisser le centre de gravité du corps en appuyant légèrement le vélo vers le sol. Ceci permet d’accroitre l’adhérence au sol.

À cette étape du virage, il est important de ne pas freiner le vélo. Le bras à l’intérieur du virage doit rester tendu tandis que le bras extérieur doit être légèrement fléchi. Maintenez ensuite la pédale extérieure en bas ou les manivelles de façon horizontale. Lorsque vous arrivez vers la sortie du virage, tournez la hanche et le haut du corps tut en portant le regard vers le sens de la direction prise.

Les manœuvres à la sortie du virage

Lorsque vous entamez la sortie du virage, il est important de ne pas vous relâcher. Continuez de garder votre concentration en observant la route. Redressez alors progressivement le vélo en maintenant votre trajectoire dans le sens le plus large possible. Relancez ensuite le vélo pour reprendre la vitesse perdue.

Si vous êtes en peloton, il est impératif de signaler votre position aux autres ainsi que la trajectoire que vous souhaitez prendre avant d’entamer le virage. Ceci évite de surprendre les autres cyclistes ainsi que les usagers de la route. Vous pouvez utiliser des signes courts comme « Outside » ou « Inside » pour signaler vos intentions de trajectoire.