Comment bien choisir son casque de vélo ?

Le casque est un élément indispensable pour assurer la sécurité d'un cycliste.

Pas obligatoire mais vivement recommandé, le casque du vélo fait partie intégrante de l’équipement de base du cycliste. Une chose est sûre, bien choisir son casque est essentiel car il pourra vous sauver la vie lors d’une mauvaise chute ! Dans cet article, nous vous éclairons pour trouver le casque de vélo qui vous conviennent.

Choisir en fonction de votre taille

Il s’agit du critère le plus important dans le choix d’un casque vélo ! Il doit être ni trop grand, ni trop petit et ne doit pas bouger sur votre tête sans pour autant vous serrer le front, les tempes et la gorge. Pour cela, il vous faudra mesurer votre tour de tête en utilisant un mètre-ruban et en le fessant passer au-dessus des sourcils pour le front, jusqu’à l’arrière du crâne au niveau le plus bombé.

Une fois votre mesure effectuée, voici les tailles standard du marché :

  • S : 48 – 56cm
  • M : 52 – 58cm
  • L : 59 – 62cm
  • XL : 63 – 64cm

Choisir en fonction de votre pratique

Le deuxième critère à prendre en compte lorsque l’on choisit son casque de vélo est la pratique que l’on exerce. Par exemple, si votre pratique de vélo se limite à de petites sorties, les casques traditionnels moyenne gamme vous suffiront, si vous pratiquez une discipline particulière sur route ou sur piste, vous ne devrez pas choisir le même type de casque.

Bref, comme vous l’avez compris, il existe plusieurs types de casque en fonction de votre pratique, passons les en revue pour y voir plus clair :

  1. Le casque de route : en plus de protéger notre crâne, ce casque vous apporte un maximum d’aérodynamisme et dispose d’une forme aérodynamique qui remonte vers l’arrière pour limiter la transpiration. Comme son nom l’indique, il s’adapte parfaitement pour la route.
  2. Le casque de VTT : il est bien couvrant et descend dans la nuque. Ce casque est aussi équipé de visière pour mieux protéger d’éventuelles projections de boue et a une forme plus ronde, de manière à bien protéger des éventuels chocs latéraux ou par l’avant.
  3. Le casque de ville : casque de milieu de gamme et légers et solides avec ses chapeaux assortis, il confère une bonne protection en offrant un maximum de personnalisation. Il est adapté pour la pratique du vélo en ville.
  4. Le casque intégral : c’est un casque monobloc qui couvre également le menton. Il offre une protection maximum et s’adapte particulièrement à une pratique acrobatique du vélo : BMX, Freeride…
  5. Le casque Dirt ou Bol : Parfait pour une utilisation en Bike Park et Dirt, il fait tout pour la sécurité, le confort et le style de son porteur. La protection étant privilégiée.

Choisir en fonction du confort

Un confort minimum est également toujours appréciable afin d’éviter des douleurs sur vos tempes, à la nuque et en haut du dos. Pour s’assurer du confort d’un casque, l’idéal est de l’essayer en magasin.

Cela étant, selon les modèles et les marques, le niveau et le type de conforts sont différents prenant en compte le poids, les lanières de réglages, les aérations ou encore les renforts. En plus, il en existe différents types pour ces derniers, ils peuvent être en mousse, amovibles ou non, ou encore en gel.

Choisir en fonction du style

Il existe sur le marché différent look de casque qui peuvent être adapté en fonction de vos goûts. Bien que la sécurité passe avant tout, faites confiance aussi au style. Aujourd’hui, le choix est sans limites il existe une multitude de formes et de couleurs sur le marché.

Les marques telles qu’Egide ont conçu des casques très élégants et originaux vous permettant de rouler avec classe et style.

Nos conseils

  • Il est important de stocker son casque dans un endroit sec. On évité la cabane au fond du jardin, la plage arrière du véhicule ou le porte-manteau à côté du radiateur !
  • Ne couvrez pas votre casque de peinture. Cela peut altérer les radios en cas d’accident.
  • Il est indispensable de changer de casque après un choc, même s’il ne présente pas de dommages visibles, la structure interne peut être affectée, des fêlures peuvent être présentes et votre casque ne remplit plus son rôle de protection.
  • Pour finir, au niveau du réglage de votre casque, la fixation du casque se fait soit sous le menton soit au niveau de la tempe . Si la fixation se fait par clip sous le menton, il faut s’assurer qu’une protection tissu évite le pincement.

Nos autres contenus dans la même catégorie :