Contrefaçon et vélo : tout ce que vous devez savoir sur ce fléau

la contrefaçon frappe également sur le marché des vélos

Contrefaçon et vélo : un fléau d’une ampleur démesurée

Le vélo est un moyen de transport incontournable et surtout pratique. En tant qu’objet roulant, il fait partie des accessoires les plus utilisés au monde. Chaque année, il y a des milliers de personnes qui s’achètent un vélo. Cependant, cette forte demande n’est pas sans conséquence pour le marché de vente des vélos.

Depuis de nombreuses années, les experts constatent une floraison des produits contrefaits. Les copies de ces moyens de déplacement à deux roues sont tellement bien faites qu’il est difficile de les reconnaître. De plus, les statistiques prouvent que la majorité de ces bicyclettes proviennent des pays asiatiques.

La Chine est l’un des pays les plus encrés dans la production des vélos contrefaits. La majorité des vélos falsifiés proviennent de cette contrée. Ces vélos sont vendus à des prix totalement dérisoires. En conséquence, beaucoup de commerçants préfèrent les acheter pour ensuite les revendre plus cher. Le drame est que ces vélos contrefaits représentent pour les consommateurs un réel danger. Malheureusement, la propagation de ces vélos truqués demeure incontrôlable. Les conséquences sont encore plus alarmantes : tant sur le plan économique que sanitaire.

Les conséquences du phénomène de contrefaçon des vélos

Le marché des vélos contrefaits représente une mine d’or pour certains pays exportateurs. À côté, ce sont les revendeurs qui profitent des marges financières plus élargies. En gros, ils sont très nombreux à profiter de la vente des vélos contrefaits. Seulement, beaucoup ignorent le revers de cette activité illicite.

Sur le plan socio-économique, ce sont des pertes chiffrées en milliards d’Euros (environ 120 milliards en 2020). En plus, les constructeurs de vélos authentiques sont obligés de réduire leur personnel pour limiter les pertes financières. Pour les consommateurs, la menace est plus grave, car ils sont exposés à des risques sanitaires. En effet, le risque d’accident est surélevé en utilisant un vélo falsifié et non certifié. Les utilisateurs sont exposés à de graves accidents, des blessures sévères et, parfois, la mort. De ce fait, il est de rigueur de combattre ce fléau avec toutes les forces disponibles.

Les solutions à adopter face à l’expansion des vélos contrefaits

Aujourd’hui, de nombreux constructeurs de vélos innovent pour limiter la contrefaçon. En France, par exemple, il est désormais possible de vérifier l’authenticité de son vélo via internet. Cette stratégie vise à freiner l’expansion de ces engins falsifiés.

Pour les instances internationales, les sanctions restent légères à cause des nombreuses contraintes logistiques. En effet, le marché de la contrefaçon est tellement juteux que certains pays deviennent désormais complices de ces pratiques illicites. Par conséquent, il est difficile de contrôler efficacement le marché. Les autorités essaient de limiter les dégâts, mais la tâche reste difficile.

En attendant, les experts recommandent les achats de vélos dans les boutiques labellisées. Pour les falsificateurs, des sanctions juridiques et financières sont prévues par la loi. Toutefois, face aux nombreux obstacles rencontrés, les autorités internationales appellent à une prise de conscience véritable.

Nos autres contenus dans la même catégorie :