Comment monter une pente à vélo ?

Conseils et astuces pour monter une pente à vélo

Gravir une pente où une colline à vélo n’est pas de tout repos ! Pour surmonter cette épreuve qui représente une contrainte physique, l’entraînement et la pratique sont les meilleurs choix pour améliorer votre capacité de mouvement à vélo en pente. Dans cet article, nous vous délivrons tout simplement nos conseils et astuces pour bien gérer votre circulation à vélo en pente sans vous fatiguer.

La position

Commencer en position assise

Pour bien débuter votre montée en pente, commencer la montée en position assise sur la selle. Ensuite, décaler légèrement votre poids vers l’arrière de façon à ce que vos pieds sur vos pédales puissent mieux pousser votre vélo dans la meilleure direction. Les épaules doivent être descendues au-dessus du guidon et les mains près du cintre, les coudes baissés et les bras pliés à au plus de 90°.

Cette position vous permet de mieux respirer et ainsi diminuer la fatigue lors de l’effort.

Puis en position debout

À mesure que vous montez la pente, mettez-vous en position debout, les fesses décollées de la selle pour continuer à faire avancer votre vélo. Dans ce cas-là, vous n’avez maintenant plus que 4 points d’appui avec les 2 mains sur le cintre et les 2 pieds sur les pédales, supprimant le 5ème appui de la position des fesses sur la selle. Pour un maximum de force, utilisez tout le poids de votre corps et gardez votre dos bien droit et votre poitrine bombée pour une bonne respiration.

À noter : En montée, cette position permet de générer davantage de puissance, mais reste quand même plus coûteuse en énergie que la position de pédalage assis. Ainsi, pour moins se fatiguer, la position dite débout est une bonne solution lorsqu’elle est alternée à la position assise.

Changer les vitesses

Pour aller plus vite lorsque vous êtes en position débout, pédalez tout en changeant les vitesses par anticipation pour user le moins possible de force physique et conserver votre élan.

À noter : La plus petite vitesse est suffisante pour monter une pente et la plus grande pour redescendre.

Choisir le bon rythme

Gravissez-là pente en choisissant un bon rythme adapté aux sensations de votre corps ! Ceci dit, pour ne pas vous fatiguez rapidement, nous vous conseillons de commencer avec un rythme confortable pour économiser de l’énergie puis ensuite augmenter l’intensité de votre effort au fur et à mesure que vous montez pour aller plus vite.

La respiration

Pour finir, ne vous privez surtout pas de respirer régulièrement et profondément afin de fournir un volume d’air important !

La respiration étant l’un des points qui doit être le plus pris en considération pour l’effort physique. Nous vous proposons un excellent article ”Apprenez à respirer sur votre vélo” de vivonsvelo.fr pour apprendre à respirer à vélo et mieux gérer votre effort dans votre pratique de vélo.

Nos autres contenus dans la même catégorie :